Formation Google Tag Manager

Les variables

  • Episode N° 6
  • Difficulté facile
  • Publié le 29/12/2019 par
  • Dernière mise à jour le 14/01/2020

Nous allons nous intéresser aux fonctionnements des variables dans Google Tag Manager, nous rendre compte du potentiel des déclencheur de GTM si on y ajoute des variables intégrées et personnalisées !

Les variables intégrées

Lorsque nous avions configuré nos premiers déclencheurs, nous avons utilisé les variables intégrées sans le savoir, lorsque vous avez défini “Page Hostname”, en réalité, vous avez manipulé une variable.

Pour bien comprendre le concept des variables intégrée à Google Tag Manager, il est important de savoir que GTM se base sur le contexte d’une page. Ce contexte comprend à la fois des informations sur la page, comme son titre, sur URL, la page d'où vous venez (referrer), toutes les balises HTML présentes sur la page et des événements Javascript exécutés.

Nous pouvons interagir avec l’ensemble de ces éléments au travers de Google Tag Manager en utilisant les variables. Il nous suffira de dire à GTM de quelles informations nous aurons besoin.

Nous allons activer des variables intégrées qui ne sont pas affichées de base par Tag Manager. Pour cela, vous devez tout simplement cliquer sur le bouton “configurer” en haut à droite. Dans l’overlay qui vient de s’ouvrir, vous devrez cocher l’ensemble des cases concernant les “Pages”, les “Clics”, les “Formulaires”, le “Défilement” et la “Visibilité”. Ces configurations nous permettent d'interagir avec tous les éléments de la page, du DOM et des événements de soumission des formulaires. Normalement votre liste des variables intégrées devrait être beaucoup plus complète.

Configuration des variables Google Tag Manager

L’ensemble des variables que nous venons d’activer serviront à faire remonter des valeurs directement depuis la page. Par exemple, “Click Text” servira à remonter le texte contenu dans le bouton sur lequel vous venez de cliquer, ou encore “Page URL” contiendra la valeur de l’URL de la page sur laquelle vous vous trouvez. Toutes ces informations peuvent vous servir à créer une analyse beaucoup plus personnalisée.

Les variables définies par l’utilisateur

Maintenant que vous avez compris à quoi servent les variables intégrées, vous n’aurez aucun souci pour comprendre le fonctionnement des variables personnalisées. Ces variables vous serviront également à donner un sens à vos analyses et à vous faire gagner du temps dans la configuration de vos balises.

La seule variable personnalisée qui est pratiquement obligatoire pour chaque utilisateur de Google Tag Manager, est une constante qui contient votre code UA (votre identifiant unique Google Analytics). Cette variable personnalisée est généralement créée automatiquement par Tag Manager lorsque vous créez pour la première fois une balise Google Analytics, rien de compliqué donc.

Les variables personnalisées peuvent servir à gagner en précision par rapport aux variables intégrées. Si vous souhaitez avoir uniquement les paramètres de requête contenu dans l’URL suivante :

https://mondomaine.fr/ma-page?type=produit

Vous pouvez créer une variable de type URL, puis sélectionnez “Requête” dans “type de composant”, et enfin rentrez en clé de requête “type”. Avec cette configuration, la variable ne contiendra que le terme “produit”. Vous avez donc gagné en précision, et êtes désormais en mesure de récupérer certaines parties d’une URL en quelques clics, le tout sans compétences en développement web.

Création des variables personnalisées dans Google Tag Manager

Si vous utilisez des balises qui nécessite une clé d’API ou un identifiant (comme Google Analytics), libre à vous de créer une constante qui contiendra cet identifiant. Cette pratique vous permettra de très simplement changer l’identifiant pour l’ensemble de vos balises y faisant références, et donc de faciliter la maintenabilité des balises déployées.

Modification et détection des usages

Le gestionnaire des variables de Tag Manager est assez complet. Si vous souhaitez savoir dans quelles balises une variable est utilisée, vous n’avez qu'à cliquer dessus pour voir la liste des occurrences. C’est très utile pour maintenir correctement toutes les balises dans votre conteneur après plusieurs années voire même une refonte du site web en question.

Vous pourrez très simplement modifier le contenu ou les réglages d’une variable, les changements seront opérationnels instantanément dans chaque balise utilisant cette variable. C’est un bon moyen pour séparer la logique et technique de récupération des données.

Tag Manager est également doté d’un outil de comparaison entre plusieurs versions d’une même variable, cet outil peut s’avérer pratique pour de la résolution d’erreur dans un projet ou vous n'êtes pas le seul à configurer le conteneur.