Formation Matomo

Comprendre les variables

  • Episode N° 26
  • Difficulté intermédiaire
  • Publié le 01/10/2021 par
  • Dernière mise à jour le 05/10/2021

Pour continuer notre apprentissage de Matomo Tag Manager, nous allons maintenant nous pencher sur le fonctionnement des variables. 

Les variables vont permettre à Matomo de capturer des données pendant les visites des utilisateurs et de remonter vers les rapports. Ces variables peuvent contenir des informations liées à la page visitée, au navigateur utilisé ou encore aux différents événements produits par un utilisateur.

Les variables préconfigurées

Matomo dispose d’une longue liste de variables personnalisées accessibles directement depuis l’onglet “Variables” dans le menu du conteneur. 

Ces variables vous permettent d’accéder à des valeurs dynamiques en lien avec les visites de vos utilisateurs. Elles vous permettent par exemple de remonter le titre de la page, la profondeur de scroll, ou le dernier élément cliqué par un visiteur.

Ces variables permettent de donner un contexte aux déclencheurs, ce qui les rends beaucoup plus précis et permet une configuration plus fine.

Vous pourrez alors utiliser très simplement ces variables personnalisées directement dans la configuration de vos balises.

Je vous invite bien évidemment à lire la liste des variables préconfigurée présente dans Matomo, elle vous permettra d’avoir une idée plus complète de ce qu’un Tag Manager peut faire pour vous !

Les variables personnalisées

Si aucune des variables préconfigurées ne correspond à votre besoin, c’est sûrement que votre solution se trouve du côté des variables personnalisées. Les variables personnalisées vont vous permettre de récupérer des données directement depuis la page, le tout en respectant votre configuration sur-mesure.

Parmi les variables les plus utiles que j’utilise on retrouve :

  • Meta-contenu de la page : Cette balise permet de lire le contenu d’une balise HTML <meta>, vous pouvez donc vous en servir pour remonter tout type de contenu textuel simplement.
  • Constante : Oui, c’est une variable, mais constante… Super pratique pour stocker un identifiant de configuration ! Pratique pour votre code UA-XXXXXXXX-X si vous utilisez également analytics !
  • Couche de données : On en reparlera dans l’épisode sur le Data Layer ;)

Ces variables permettent de gagner en organisation et simplifient grandement le maintien de votre instance de Matomo.

Création d’une balise Meta-contenu

Pour que ce soit plus parlant, nous allons créer une balise Meta-contenu. Par exemple, vous disposez d’un blog avec plusieurs auteurs. Vous souhaitez remonter le nom de l’auteur de ces articles de manière automatisée. Dans l’entête des pages articles de votre site se trouve une balise comme celle-ci :

<meta name="author" content="Ronan HELLO">

Nous allons créer une configuration pour que le nom de l’auteur soit contenu dans cette variable.

Pour cela, créer une nouvelle balise de type ‘Meta-contenu’, puis définissez le nom sur ‘Meta Author’. Configurez ensuite le sélecteur de type sur ‘Author’.

Si vous le souhaitez, il est possible de définir des paramètres avancés. Vous pourrez alors définir une valeur par défaut ou convertir automatiquement le contenu récupéré.

Enregistrez ensuite votre variable personnalisée.

Utilisation des variables dans les balises

Les variables préconfigurées et les variables personnalisées sont ensuite accessibles dans la configuration de vos balises sous la forme d’un sélecteur.

N’hésitez pas à créer des variables afin de faciliter la maintenance de vos balises. Techniquement, chaque identifiant de configuration peut être dans une constante, à vous d’en faire un bon usage.